le potager début juillet

9 juillet 2015

courge1

betteraves

courgette ronde de nice

tomates coeur de boeuf

tomates cerises

courge2

courge3

recolte-juillet

mi-juin au potager

16 juin 2015

artichauts

cote-de-bete

maïs

betterave

tomates coeur de boeuf

tomates cerise

courge

courge

courgette

framboises

Début juin au potager

2 juin 2015

Une partie du potager en image le 2 juin

 

les courges sur un tas de compost

courge

courge

les artichauts qui portent une dizaine de fruit

artichauts

artichauts1

les fruits des tomates se forment

tomates

tomates

tomates en fleurs

les betteraves se forment sous terre

betteraves

les radis et les salades

radis

radis-salade

les framboises mûrissent

framboises

les maïs sortent de terre 3 jours après le semi.

mais

et une courgette

courgette

Les fleurs au jardin potager

28 mai 2015

Semer des fleurs est très utile au potager pour plusieurs raisons.

Pour bien fructifier, les légumes ont besoin d’une bonne pollinisation, et donc de l’intervention d’insects pollinisateurs (abeille, bourdon, guêpe, papillons,…). Vous les attirerez en semant des fleurs mellifères (bourrache, souci, tournesol, phacélie, cosmos, rudbeckia, aster, achillée,…).

Pour éloigner les parasites de votre potager vous pouvez également semer des plantes à action répulsive.
Semez des capucines au bord de votre jardin permettra aux pucerons de s’y réfugier et laissera vos choux, haricots et artichauts tranquilles. La lavande, les oeillets d’Inde repoussent aussi ces derniers et permettent de lutter contre les nematodes (vers parasite de l’homme ou vivant dans le sol). Quant’au souci, il n’est pas seulement une plante mellifère, il éloigne une quantité de ravageurs: doryphores, mouches blanches, vers du chou, de la tomate,…

Et enfin, certaines plantes, en plus d’être mellifères, sont aussi des engrais verts, comme la phacélie. Les engrais verts permettent de conserver la richesse du sol tout en le protégeant des plantes indésirables. Souvent utilisées au printemps avant la mise en place de certains plantons, la phacélie permet d’occuper la place et d’améliorer la structure du sol tout en le fertilisant. « On estime qu’en moyenne un engrais vert représente un apport de 100g d’azote pur, 30g de phosphate et 150g de potassium pour 10m2, soit l’équivalent d’une fumure normale. La biomasse produite par un engrais vert, en se décomposant, produit un humus actif qui améliore la structure de la terre, rendant celle-ci plus résistante aux agressions et plus facile à travailler. » (Le guide du jardin bio, terre vivante). Les engrais verts ne remplacent cependant que partiellement le fumier et compost car ils ne produisent pas assez d’humus stable.

bourache

lavande-2013

rudbeckia

rudbeckia-2013

phacelie-2012

Tournesol-2011

origan-2014

artichaut et coccinelle

Mai au potager

18 mai 2015

« En mai fais ce qu’il te plaît » dit l’adage. C’est vrai pour les jardins, même s’il faut se méfier du retour du mauvais temps.

Travaux de mai
Semez en pleine terre: carotte, chicorée, brocoli, betterave, concombre, courge, courgette, endive, fenouil, haricot, pois, persil, maïs, navet, radis, roquette, salade …
Plantez en pleine terre: artichaut, aubergine, brocoli, chou-fleur, chou-rave, concombre, courge, courgette, échalote, laitue, poireau, pomme de terre, piment …

Surveillez cependant vos plants frileux en les couvrant la nuit ou les jours de pluie d’un voile de forçage. Pour les tomates, procurez-vous des housses à tomates dans une jardinerie si vous ne disposez pas d’une serre.

tomates-mai1

tomates-mai

betteraves.mai

rhubarbe-mai

artichaut-mai

courge-mai1

salades-mai

radis-mai

framboises-mai

 

Fin avril au potager

3 mai 2015

Après 2 ans d’absence sur ce blog j’ai décidé récemment de le poursuivre. Malheureusement, en Suisse, ces jours il n’arrête pas de pleuvoir et je prends déjà un peu de retard sur les semis en place. Ma terre est prête, le paillis de paille a été broyé et enfouit dans la terre, il ne reste plus qu’à planter. J’ai décidé pour cette année de planter des orties directement au jardin pour éviter de partir à leur recherche pour la fabrication de mon purin d’ortie. Si l’on a de la place cela peut se révéler très pratique.

L’artichaut, planté il y a 2 ans, a bien résisté à l’hiver grâce à la paille mis autour de son pied. De même que la rhubarbe et les framboisiers. Les plantes aromatiques sont reparties de plus belle et les plantons sont encore à la maison, sur ma terrasse, en attendant le beau temps.

artichaut-avril

origan-avril

thym-avril

rhubarbe-avril

tomates-boeuf-avril

betterave-avril

courges-avril

En attendant le retour du beau temps, je poursuis mes semis, toujours dans des bouteilles en pet car jusqu’à maintenant je n’ai jamais été déçue par cette méthode. Faites de même!

L’éco-tuteur à tomates Pouss’vert

17 mai 2012

On m’a récemment demandé de tester les éco-tuteurs à tomates Pouss’vert et c’est avec grand plaisir que je découvre le produit aujourd’hui. Curieuse, je m’empresse au potager afin de les mettre en place.

Le kit qu’on me fait tester comprend des tuteurs d’ 1m 80, des réservoir à eau qui se plantent dans le sol grâce à 3 griffes et des attaches qui viennent se fixer sur le tuteur afin de tenir le pied de tomate en place.

Après la mise en place des tomates, il suffit de piquer le réservoir à eau dans le sol puis glisser au centre le piquet. De cette manière le piquet central est stable et tient bien dans la terre.
Le réservoir à eau est perforé à 3 reprises afin d’arroser par goute à goutte le pied de tomate.
Les attaches se fixent dans les trous prévus à cet effet sur le piquet.

Pour  le moment mes tomates sont encore un peu petites pour se fixer avec l’aide des attaches prévues, mais d’ici peu cela devrait jouer.

Bonne première impression sur ce produit.
Je vais maintenant continuer à le tester et n’hésiterais pas à vous faire le compte rendu dès que possible.

Le potager en mai

17 mai 2012

Le semis d’artichaut

26 avril 2012

Le semis d’artichaut est facile à réaliser. Habituellement semé en février-mars, il est n’est pas encore trop tard.
1) Coupez une bouteille de pet en deux, remplissez le fond avec du terreau à semis.
2) Semez une ou deux graines à une profondeur d’ 1 cm. Arrosez sans tremper la terre.
3) Placez le haut de la bouteille et fixez-la avec du scotch transparent.
4) Fermez la bouteille avec le bouchon afin de maintenir l’humidité. Arrosez avec un vaporisateur si nécessaire.
5) A l’apparition de la tige, ouvrez le bouchon mais laissez encore une semaine le haut de la bouteille.
6) Dès que la plante porte 4 feuilles, enlevez le scotch et retirez le haut de la bouteille.
7) Vous serez sans doute surpris par la ressemblance avec les feuilles de cardons. La ressemblance va encore s’accentuer par la suite.

8) Un mois avant la plantation au jardin, transplantez les plants dans des pots de 15 cm de diamètre.
9) Plantez-les au potager une fois tout risque de gel écarté. L’artichaut est une plante vivace qui supporte le froid mais craint le gel. Dans le trou de plantation, ajoutez une bonne pelletée de compost bien décomposé car ils sont gourmands en éléments nutritifs.

Le printemps arrive, préparez-vous!

4 mars 2012

Si vous le n’avez pas déjà fait, c’est le moment de semer en caissettes vos tomates, aubergines, poivrons et piments. Choisissez un terreau à semis, remplissez vos godets à ras bord, humidifiez-le s’il est sec puis semez 2 graines par godet. (Une graine doit être recouverte d’une épaisseur de terre d’au maximum 2x sa taille). Si votre caissette a un couvercle fermez-le, et si vous n’en avez pas, optez pour un film plastique transparent pour couvrir vos godets. Mettez-les près des fenêtres et évitez de les placer dans un courant d’air. Laissez vos caissettes fermées jusqu’à la levée des semis.

L’article de l’année passée nous rappelle qu’en utilisant du papier d’alu, on dirige plus de lumière sur les semis.

Toujours à l’intérieur, semez persil, coriandre, ail à tondre, ciboulette et basilic vert.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.